Un monde plein de saveurs

title=Un outil qui invite à faire une expérience renouvelée des textes bibliques.

A emprunter gratuitement au SDJ.

Bien souvent, à force d’entendre ou de lire les textes bibliques, ils ne résonnent plus autant en nous. En les abordant sous un autre angle, par exemple en adoptant le point de vue d’un personnage ou en mettant en relief les émotions que celui-ci a pu ressentir, ces récits peuvent nous apparaitre alors sous un nouveau jour, voire être métamorphosés.

La démarche proposée dans ce cahier, invite à renouer avec la dimension orale de la Bible tout en redécouvrant le plaisir de conter.

Les vingt réécritures qui forment le corps du cahier d’animation sont liées au calendrier liturgique pour permettre d’inclure facilement les liturgies de la parole.

L’outil constitue davantage un tremplin pour l’imagination et la créativité qu’un simple recueil d’animation proposant une démarche figée.

Une démarche qui, pour chacune des vingt liturgies présentées, propose 4 chapitres.

  1. La préparationDivisée en deux parties, la première fait mention du texte biblique retenu pour la réécriture et présente un commentaire à l’intention de l’animatrice ou de l’animateur, accompagné de quelques questions pour alimenter sa réflexion.

    La deuxième consiste en un billet que l’on peut reproduire et découper. Celui-ci contient une piste d’action à accomplir au cours de la semaine que l’on peut remettre aux jeunes qui participent à l’animation.

  2. Le visuelUne illustration vient appuyer visuellement le texte proposé. Elle peut être agrandie et servir à l’animation de l’ensemble de la rencontre. On peut également reproduire l’illustration pour chaque jeune et la remettre à la fin de la célébration.
  3. L’histoireElle contient le texte réécrit sous forme de conte. C’est le cœur de toute la démarche. Le texte raconté doit représenter, pour les jeunes, le centre et le but de la rencontre. Tout le reste demeure au service de cette expérience vivante de la parole.
  4. L’animationDivisée également en deux parties, la première suggère une amorce pour l’ensemble de la démarche et des questions pour alimenter la réflexion autour de l’histoire racontée. Un objet de la vie courante des jeunes est utilisé comme déclencheur et les questions d’approfondissement proposées peuvent servir à conclure la démarche.

    La seconde partie donne une suggestion de geste à proposer aux jeunes qui pourra avoir lieu à un moment jugé opportun.