Présentation

Le SDJ est le service de pastorale des jeunes du diocèse de Liège.

Créé il y a quarante ans pour répondre à un besoin de coordination de mouvements de jeunes chrétiens, le CRJC (nom que portait le service jusqu’en 2005) a connu bien des développements pour être toujours mieux en adéquation avec les besoins des jeunes et de leurs animateurs sur le plan pastoral.

Se situer sur le plan pastoral, c’est aborder la question de l’animation religieuse des jeunes, de leur évangélisation, de leur possible croissance dans la foi chrétienne ou dans leur recherche de sens.

Le SDJ a pour but de soutenir la pastorale des jeunes dans tout le diocèse de Liège tout en proposant des actions et des animations spécifiques. L’équipe entend apporter une aide concrète à tout animateur de groupe de jeunes pour qu’il puisse donner à celui-ci ce dont il a besoin. Cette aide peut consister en outils d’animation, en apport d’éléments de réflexion dans des domaines variés, en accompagnement et formation à partir d’un thème, en recherche de solutions adaptées à la demande.

En lien avec le diocèse de Liège et son évêque, à travers toutes ses propositions, le SDJ veut faire vivre des expériences à des jeunes enracinés dans différents milieux de vie en quête de sens, de rencontres, d’intériorité, de foi.

Le travail du SDJ s’articule autour de cinq axes :

  1. Une pastorale PAR et POUR les jeunes
    – qui part des réalités qu’ils vivent ;
    – qui rend les jeunes acteurs de leurs propres projets ;
    – qui pratique la culture de l’appel et invite à prendre des initiatives.
  2. Service et engagement
    – pour initier les jeunes à l’engagement pour autrui ;
    – pour leur donner de vraies responsabilités ;
    – pour leur apprendre à donner et se donner.
  3. Recherche de sens et de spiritualité
    – pour favoriser chez les jeunes le questionnement et l’éclosion d’une vie intérieure nourrie par la Parole de Dieu ;
    – pour les aider à se structurer en leur proposant des temps de réflexion, de confrontation d’idées, de relecture des évènements, des temps de partage, de silence et de prière.
  4. Vie en Eglise
    – pour leur donner l’occasion de goûter à une vie fraternelle et communautaire ;
    – pour leur permettre de vivre des relations humaines où l’autre n’est pas un rival mais un partenaire.
  5. Culture et foi
    – pour leur permettre d’exprimer leur foi et leur espérance balbutiantes à l’aide des moyens mis à leur disposition ;
    – pour saisir toute occasion de parcourir avec eux l’histoire d’un peuple en relation avec Dieu ;
    – pour puiser dans une relation millénaire de quoi bâtir un avenir pour tous.