Activité diaconie / service / social

Cette fiche est tirée du document « une sacrée boite à outils ». Thème : diaconie / service / social.

Nous vous proposons ici quelques points d’attention afin de préparer au mieux votre sortie de diaconie, de service ou sociale. Il ne nous est malheureusement pas possible ici d’adapter cet outil à toutes les réalité de terrain. Néanmoins, vous pourrez aller faire une tour sur la carte des groupes pour y chercher les communautés chrétiennes près de chez vous.

Notez avant tout une différence entre une activité de découverte d’une communauté chrétienne (Ex : home tenu par des religieuses, communauté de L’Arche, Foi et lumière, pèlerinages diocésains, pastorale paroissiale, Triduum des malades à Beauraing…) et une activité de découverte d »une association (épicerie solidaire, centre d’immigrés, maison Croix Rouge, magasin Oxfam, centre de jour, home…). Si les deux activités peuvent paraitre fort semblables, sous l’angle du témoignage de la foi, les choses sont radicalement différentes. Dans la première, il s’agit de voir des chrétiens mettre en pratique leur foi alors que dans la deuxième, rien ne distingue le chrétien d’un homme de bonne volonté. Il sera dès lors indispensable de pouvoir relire cette expérience.

Points de vigilance

  • Si possible, choisissez l’activité en groupe. Un vrai choix ne s’opère pas à partir de rien. Laisser la possibilité entre  “aller au cinéma” et “aller dans un home” n’est pas un choix. Pour proposer un vrai choix cela, il faut poser un cadre : signifiez que l’activité a pour but de rencontrer des gens qui ont besoins d’aide. À partir de cela laisser deux ou trois  choix dans le type d’activités mais pas forcément pour le lieu souvent plus difficile à trouver. Si nous prenons l’exemple d’un home, vous pourrez y chanter pour une occasion particulière, pousser les chaises des personnes qui en ont  besoin lors d’une sortie, servir les repas ou encore, avec des plus âgés, passer dans les chambres pour parler.
  • Avant la rencontre mais cela peut se faire le jour même, abordez les peurs et les préjugés sur le public à rencontrer.  Il est important de désamorcer les préjugés sur le public qui va être rencontré mais aussi d’être honnête sur certaines  difficultés. Certaines personnes en home sont dépressives. Le personnel du lieu où vous irez est le plus à même d’en  parler, n’hésitez pas à leur demander de faire ce briefing.
  • Rassurez les jeunes sur le fait que leur malaise est partagé par les personnes auxquelles ils rendent visite. Chacun  a un malaise. Ceux qui visitent et ceux qui nous reçoivent. Dès lors, inviter les à ne pas brusquer les choses.
  • Rassurez-les également sur le fait que leur visite, même s’ils auront l’impression d’être inutiles ou même s’ils ne  savent pas quoi faire ou dire, est une bonne chose. Cette activité semblera rébarbative pour certains jeunes. C’est  normal, c’est probablement un public qu’ils ne connaissent pas. Ils découvriront par après que c’est important, parfois  vital pour des gens laissés pour compte. La simple présence des jeunes à leur côté fera parfois la différence.
  • De la même façon que vous avez préparé les jeunes au public qu’ils allaient rencontrer, présenter leur l’ensemble de  a vie associative dont ils ne verront qu’une facette.
  • Nous vous invitons à vous inscrire dans la durée avec une structure préexistante afin de ne pas créer de « one shot  ». Même si les jeunes changent, visiter un même lieu chaque année permet de créer une relation qui dépasse une sorte de voyeurisme. D’année en année, les jeunes seront attendus dans le lieu où vous irez.
  • Afin de tirer davantage de bienfait de cette visite prenez un temps de relecture, dans la suite ou à la prochaine  rencontre. Dans le cas où le lieu visité est aconfessionnel, il est nécessaire de faire le lien avec la foi lors de cette  relecture que nous vous invitons, dans ce cas, à faire le jour même. En plus de la proposition ci-dessous, demandez à  chacun où il a vu la présence de Jésus dans la visite que vous avez réalisée.

L’engagement social est un trait spécifique des jeunes d’aujourd’hui.  [Ils] sont disponibles pour des initiatives de volontariat, de citoyenneté active et de solidarité sociale : il est important de les accompagner et de les encourager […] L’engagement social et le contact direct avec les pauvres demeurent une occasion fondamentale de découverte et
d’approfondissement de la foi et de discernement de sa propre vocation…

Christus Vivit § 170