Gratitude

Quand, en période de confinement, je prenais le temps de m’informer de la santé de mes connaissances et ami(e)s, j’étais heureuse de recevoir des réponses rassurantes.

Parmi celles-ci, un mail me parlait d’une vie de famille un peu retrouvée, de lectures, de mini balades ressourçantes mais aussi d’un petit carnet.

Un carnet de gratitude offert lors d’une précédente convalescence dans lequel, tous les jours, devaient être notées 3 choses.

Sa propriétaire m’avouait avoir du mal, depuis quelques semaines, à respecter le quota maximum tant le panel de choix était vaste. Elle m’annonçait cependant que mon nom y figurerait assurément, ce soir, parce que j’avais pris de ses nouvelles.

Gratitude que j’ai envie de lui adresser à mon tour pour m’avoir permis de formuler, aujourd’hui, un espoir.

Celui de croire que cette période particulière aura aidé les jeunes à apprécier le moindre moment qu’offre la vie. Et qu’à chaque crépuscule, ils puissent désormais fermer les yeux, apaiser leur esprit, ouvrir grand leur cœur et être reconnaissant. Une gratitude envers eux-mêmes, l’autre, le « Tout Autre » déclinée en pensées ou en prières pour, comme le disait Jean Paul II, « vivre le présent avec enthousiasme et envisager le futur avec confiance ».

Sabine D.