ACRS – Être dépendant

La dépedance est une réalité partagée par bon nombre de +16ans, nous ne pouvons pas leur dire qu’ils se trompent car ils y trouvent un intérêt. Cette animation quitte résolument la caricature que tirent les campagnes anti-drogues, en expliquant, par exemple, que si la dépednance n’avait que des aspects néfastes, personne ne serait plus dépendant depuis longtemps. C’est justement parce qu’on en tire un bénéfice — au début du moins — qu’on finit par y prendre gout et que ça devient dangereux.

Cette activité est créée en 2 modules condensés d’1h30 avec une proposition de souper et de soirée. Cependant, vous pouvez à votre guise moduler cette animation pour la déployer ou la racourcir. Elle aborde toutes les dépendances sous le terme générique de dépendance aux cacahuètes. Cependant derrière cette appellation chaque jeunes pourra reconnaitre sa dépendance : toxicomanique, pornographique, affective ou techonologique. Les questions sont ouvertes…

Quand est-ce que SORTIR DE SOI CONSTITUE-T-IL LA PERTE DE SOI ?

Jusqu’où est-il licite, c’est-à-dire non mortel, de prendre du plaisir ? Ai-je des limites ? Risque-t-il de s’épuiser ? Ce plaisir autoproduit peut-il indûment s’émanciper de l’échange avec autrui, de l’interaction régulatrice du rapport intersubjectif ?

Déroulement de l’animationJeu – Cartes à jouer Jeu – Plateau de jeuJeu – Profil des joueursInterviewstatPeau de chagrin