Il est temps

Les 16-34 ans et l’avenir sont à nouveau sous les feux de la rampe. Après l’enquête Génération Quoi de la RTBF qui questionnait les jeunes sur leurs espoirs, c’est maintenant au tour d’Arte de vouloir « vous donner la parole en vous questionnant sur l’état du monde, à l’heure où tout le monde a compris l’urgence écologique, à l’heure où il est temps de faire les choix drastiques qui s’imposent » 1.

Arte part du postulat qu’une « génération – les 16-34 ans – porte depuis plusieurs années cette urgence d’agir. Il est temps de les écouter, de se comparer à elles et à eux, de débattre voire de se confronter. Ce questionnaire de 133 questions est donc ouvert à tou.t.es » 2. L’idée est donc de comparer les résultats des générations entre eux. Voilà qui pique notre curiosité : l’âge serait-il vraiment le facteur le plus déterminant pour différencier les points de vue?

En tant que service d’Église pour les Jeunes, deux facteurs attirent particulièrement notre attention : la spiritualité et l’âge. Début juin, nous pouvions observer qu’à la question la religion fait partie de mon éducation, la Belgique répond oui plus que la moyenne. Mais sans surprise le oui augmente avec l’âge. Pas d’infos sur les différenciations entre les religions par contre. Il est existe évidemment mille autres paramètres captivants comme le niveau économique, le choix d’études, l’orientation politique. Mais la question qui nous travaille est de savoir si les chrétiens, notamment à la suite de l’encyclique Laudato si’, ont été sensibilisé à l’état du monde. Encore trop de jeunes doivent interpeler leurs animateurs sur la culture du jetable dans nos évènements.

Ayant répondu au questionnaire, certaines questions nous semblent caricaturales ou trop dichotomiques. On peut regretter que la question sur la priorité des priorités se réfère peu à l’écologie intégrale. Quant à savoir si Greta Thunberg vous agace, vous indiffère ou vous inspire, vous nous direz si votre réponse est dans ce choix? Nous aurions personnellement préféré avoir votre avis sur Pierre Rabhi. Heureusement, en cas d’impasse, il est possible de passer une question. Il s’agit aussi de répondre honnêtement et pas ce que l’on sait que l’on devrait faire et que l’on ne fait pas, problème bien connu des chrétiens « car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas » 3. Il est aussi intéressant de constater, et ce n’est sans doute pas un hasard, que certaines questions se recoupent avec l’enquête Génération Quoi comme : demain ou dans les prochains mois, je pourrais participer à un mouvement de révolte de grande ampleur ou je pourrais être heureux sans fonder une famille? La comparaison des réponses permettra de distinguer une éventuelle évolution.

Nous attendons donc impatiemment dès novembre 2020 les résultats de Quantité Critique. Ce collectif a déjà conduit en 2018 une analyse au sujet des gilets jaunes qui aurait permis de casser de nombreux clichés et stéréotypes qui dominaient alors dans les médias4. C’est également avec plaisir que nous avons lu que les résultats seront mis en forme par le collectif fondateur de Datagueule5.

1 Le projet, en ligne sur www.time-to-question.com/fr/page/about
2 Le projet, en ligne sur www.time-to-question.com/fr/page/about
3 Romain 7, 19
2 Le projet, en ligne sur www.time-to-question.com/fr/page/about
5 "Il est temps" : participez à une enquête internationale pour choisir le monde de demain, en ligne sur www.wedemain.fr/Il-est-temps-participez-a-une-enquete-internationale-pour-choisir-le-monde-de-demain_a4709.html