« Reste un peu », sortie ciné improvisée pour le dernier film de Gad Elmaleh


Le lundi 21 novembre dernier, nous avons vécu une super soirée ciné improvisée… Quelle joie nous avons eu, en équipe, d’avoir retrouvé tant de jeunes pour découvrir ensemble ce que Gad Elmaleh nous livre sur son cheminement spirituel dans “Reste un peu”,  son dernier film. 
La semaine d’après, c’était le Pôle Jeunes XL qui donnait, lui aussi, rendez-vous aux jeunes bruxellois devant le grand écran. 

N’hésitez pas à aller le découvrir à votre tour avec vos jeunes, entre amis ou en famille ! Cette comédie nous fait passer du rire aux larmes et elle sera sûrement, pour vous aussi, source de nombreuses et belles discussions !



Une jeune qui nous a rejoint pour la soirée partage ses impressions :

Invitée par Ysaline à la soirée ciné de la Pastorale des Jeunes pour le film Reste un peu, je motive ma colocataire du kot Even et une autre amie à venir avec moi. Nous décidons de les rejoindre pour manger ensemble au WOLF. Dans une atmosphère bien animée, nous faisons la connaissance de l’équipe de la Pastorale. L’heure tourne et grâce à la super organisation de Jaïdette, nous n’avons plus qu’à retirer nos places et nous installer dans la salle.
Je connais Gad Elmaleh depuis ses débuts, seulement derrière la télé. Ses mimes et caricatures de personnages sont devenus emblématiques. Plus récemment, il avait pris un nouvel essor à travers son parrainage dans la comédie musicale Bernadette à Lourdes. J’étais donc très curieuse de voir son film orienté vers la conversion. L’humoriste se dévoile de manière simple et authentique. Ce film audacieux expose avec délicatesse la réalité liée à l’exposition de sa religion, au fait de la partager autour de soi et d’assumer ses choix. La trame du film est rythmée par des moments de blagues et disputes, ce qui donne un aspect très réel, terre à terre à ce long métrage. La Vierge Marie tient le second rôle et il est beau de voir l’admiration qu’elle provoque chez Gad. Ce film m’a donné envie de reconsidérer ma vision vis-à-vis des autres religions et j’ai l’intime conviction qu’il peut toucher ceux et celles curieux spirituellement face à l’approche de Noël.