Un puzzle pour trouver Dieu

Une technique ingénieuse où la rétrospection devient le sujet de discussion, de partage et d’introspection.

UnPréparation
Pour cette animation, il vous faudra fabriquer un puzzle avec, en son milieu, une seule et unique chose : le mot «DIEU».

Pour le besoin de l’animation il est important que :

  • le puzzle ne soit pas trop facile à faire (donc pas trop vite fait) mais ne soit pas non plus trop difficile (les jeunes doivent pouvoir le finir après un certain temps)
  • les pièces du puzzle soient quand même nombreuses (on doit compter + ou – 6 pièces par jeunes)
  • le décor autour du mot ne soit pas trop chargé et que le mot « Dieu » ne soit pas trop facile à percevoir au début.

NB : vous pouvez emprunter gratuitement au SDJ un exemple de ce puzzle composé de 70 pièces cartonnées.

Le jour J

  1. Réunissez les jeunes autour d’une grande table puis, sans rien dire, sortez d’un sac vos pièces du puzzle et mettez les, en vrac, sur la table.
    Ne dites toujours rien et laissez les jeunes agir ou se questionner. (On doit le faire ?).
    Si vraiment le groupe ne prend pas l’initiative de commencer (ce qui est rare) répondez «oui» de la tête si la question est de nouveau posée ou, invitez les à faire le puzzle en faisant un signe de la main.
  2. Quand des jeunes (ou le groupe entier) s’activent autour de ce puzzle, retirez-vous discrètement et notez ce que vous voyez ou entendez.NB : Si certains jeunes ne participent pas tout de suite, laissez faire et notez leurs paroles ou leurs attitudes («pff je ne suis pas doué, moi, pour faire ça !», «oh moi ca m’énerve, je n’y arrive jamais», «il s’assied et attend que les autres le fassent », «il se met en retrait mais jette de temps en temps un coup d’œil », …)
  3. Quand le puzzle est fini, invitez les jeunes à s’asseoir et demandez leur ce qu’ils ont trouvé.
    Ils vous répondront sûrement «on a trouvé : Dieu».
  4. Interrogez ensuite les jeunes sur la manière dont cela s’est passé pour faire le puzzle et notez sur une grande feuille leurs remarques.
    Vous pouvez ajouter vos observations (mais après celles des jeunes).
  5. Entamez alors une discussion avec les jeunes afin de mettre en évidence que la réalisation du puzzle peut, peut-être, s’appliquer à la découverte (ou à la recherche) de Dieu.
    • Par exemple :- Faire le puzzle a pris du temps >>> Découvrir Dieu prend aussi du temps.
    • Quand faire le puzzle a pris trop de temps, certains se sont découragés et ont abandonné (ou on eu envie d’abandonner) en se disant que c’était impossible à faire >>> Quand on n’a l’impression que Dieu n’est pas à nos côtés, quand on a le sentiment qu’on ne le découvrira jamais, on se décourage et on abandonne. La découverte de Dieu demande de la patience.
    • Au début, on croyait que c’était facile et évident et qu’on trouverait tout de suite comment faire le puzzle mais cela n’a pas été le cas >>> Quand on entend parler de Dieu on se dit aussi que ce sera facile de le trouver ou comment s’y prendre pour cela mais ce n’est pas toujours évident !
    • A certains moments, on a eu beaucoup d’hésitation puis cela est devenu progressivement plus clair >>> la découverte de Dieu est aussi faite de doutes puis de certitudes.
    • Chacun voulait  travailler selon sa méthode >>> Chacun cherche (et peut trouver) Dieu à sa manière.
    • Pour réussir le puzzle, on s’est servi des couleurs ou morceaux de lettre ou encore de l’idée de quelqu’un >>> s’appuyer sur quelque chose (vécu, événement, bible, prière…) ou sur quelqu’un peuvent nous être très utile pour découvrir Dieu.
    • C’était motivant de chercher à plusieurs >>> Découvrir Dieu avec d’autres est parfois plus facile et enrichissant.
    • On était motivé à chercher car on savait qu’à la fin il y aurait un résultat visible >>> la motivation de trouver Dieu est grande quand on sait qu’on verra un résultat.
    • ….
  6. Vous pouvez, pendant cette discussion, synthétiser chaque propos en complétant avec l’aide des jeunes une feuille sur laquelle vous aurez écrit « Pour trouver Dieu, il faut…”
    Vous pouvez aussi compléter cette phrase en guise de synthèse après la discussion et ce, toujours avec l’aide des jeunes.
  7. Si dans le groupe, il y a des jeunes plus âgés, il est possible de pousser la discussion en questionnant au départ des remarques générales.
    • Quand t’es-tu déjà senti découragé de chercher Dieu ?
    • Quelles sont pour toi les avantages et les inconvénients de découvrir Dieu avec d’autres ?
    • Chacun cherche (et peut trouver) Dieu à sa manière. Quelle est, le plus souvent, la tienne ?
    • Sur quoi ou sur qui t’appuies-tu pour découvrir Dieu ?
    • Certains ont dit pendant l’activité (reprenez les paroles entendues), ont eu l’attitude de (reprenez les attitudes que vous avez observées) est ce parfois cela que vous vous dites, est ce parfois votre attitude, quand vous cherchez Dieu ?