Fichiers coopération

FichiersUne foule d’activités ludiques pour vivre l’esprit d’équipe et mettre l’intelligence collective au service d’un but commun.

A emprunter gratuitement au SDJ.

En ce début d’année scolaire et paroissial, tout animateur rêve d’un groupe de jeunes où chacun va pouvoir prendre une place et être accepté tel qu’il est.
Un groupe qui va permettre à tous de renforcer l’estime de soi et développer la confiance en soi et dans les autres.
Un groupe qui, peu à peu, ne va plus être un espace où l’on vit les uns à côté des autres mais les uns avec les autres et même plus encore les uns pour les autres en mettant en avant des attitudes solidaires.
Un groupe où la parole sera libérée, écoutée, entendue et prise en considération lors d’une prise de décision collective éventuelle.
Un groupe où la dynamique des actions et des interactions va amplifier la cohésion et la coopération pour atteindre un objectif commun.

Des exercices de dynamique de groupe et des jeux coopératifs peuvent souvent aider l’enseignant ou l’animateur à installer ces compétences et renforcer ces attitudes au sein du groupe qu’il va accompagner.

Dans notre outilthèque, 4 fichiers sont à votre disposition.

Jeux et exercices coopératifs

Une soixantaine de jeux et exercices.

Chacun étant présenté sous forme d’une fiche reprenant :

  • Son nom
  • Sa catégorie
    Faisant référence à un classement par thèmes (qui peuvent être métaphoriques et qui produiront donc un effet dans le temps du fait de les avoir vécus) :

    • Rencontre
    • Cohésion
    • Coopération et résolution de problème
    • Leadership et prise de pouvoir
    • Humour
    • Plaisir d’être ensemble
    • Cristallisation, clôture (Pour confirmer le changement avec lequel on repart)
  • Son objectif (But que l’on veut obtenir dans l’ici et maintenant dans le groupe)
  • Le nombre de participants (Minimum et maximum)
  • Le lieu (Environnement intérieur ou extérieur)
  • Le matériel nécessaire
  • Les protections (Dommages physiques qu’il faut prévenir pour ne pas avoir d’incidents)
  • La durée totale
  • Les consignes de départ (Formulation à faire aux participants pour qu’ils s’impliquent dans l’action proposée)
  • La description de l’exercice
  • L’exploitation (Axes et pistes à explorer au cours de partage pour que chacun en tire un acquis)
    NB : Tous les jeux sont repris dans un tableau récapitulatif et formatif en fin de cahier.

Jouons ensemble

40 jeux dont les thèmes porteurs sont au nombre de trois :

  • La Communication pour permettre de comprendre l’autre et de se faire comprendre de lui ou encore de résoudre un différend si l’on refuse tout dialogue.
  • Le coopération qui donne la dimension collective et le sentiment d’appartenance
  • La créativité représentant le pendant de la coopération puisqu’elle amène l’idée de valorisation individuelle et le développement de la personnalité propre en faisant travailler l’imagination

Une rubrique «Mise en situation» est également proposée et peut être nécessaire pour, au préalable, mettre en confiance les participants.
Pour chaque jeu, sont décrit le nombre de participants nécessaire, le but, le matériel essentiel, le déroulement et l’intérêt pour amener réflexion et discussion après l’action.
Une rubrique «Remarques» permet d’attirer l’attention de l’animateur sur tel ou tel aspect du jeu et une rubrique «Variantes» propose d’animer l’activité de différentes façons en y ajoutant quelques ingrédients.

Jeux coopératifs pour bâtir la paix

Après une introduction (sur l’utilité de développer un climat de respect et d’attention à l’autre au sein d’un groupe) et aussi quelques suggestions d’utilisations, sont présentées près de 200 jeux ou activités de coopération.

Ils sont classés en 6 chapitres distincts :

  • Un regard positif sur soi (Habiter son corps, apprendre à exprimer ses sentiments, se sentir en confiance et en sécurité, vivre le respect mutuel et le sens des responsabilités,… )
  • L’éveil de la puissance créatrice(Vivre un éveil intérieur, vivre en harmonie avec la nature, mettre à l’honneur l’imagination et la fantaisie à travers plusieurs vecteurs comme la musique, le mouvement ou encore la poésie,… )
  • La communication (Observer la communication non-verbale, s’exercer à l’écoute active, s’initier à la discussion bienveillante et à la prise de décision efficace,… )
  • La coopération (Vivre l’action collective)
  • Un chemin vers une meilleure entente dans le groupe (Désamorcer les préjugés, sortir des clichés, être à l’écoute des autres cultures,… )
  • Pistes pour la résolution non violente des conflits (Apprendre l’honnêteté et la justice, exprimer des peurs sur la violence, croire en son propre pouvoir de paix,… )

Assemblée délirantes

Des conseils pour l’animateur, puis une foule de jeux classés par catégories

  • Jeux de présentations (Pour créer un premier contact et désinhiber)
  • Jeux de confiance (Pour apprendre à s’abandonner et entrer en contact physique avec l’autre sans          crainte)
  • Jeux de connaissance (Pour découvrir les dimensions plus spécifiques sur les membres du groupe)
  • Jeux de coopération et de solidarité (Pour créer un esprit de groupe et comprendre viscéralement l’importance d’être solidaires)
  • Jeux d’échauffement et de défoulement (Pour donner la possibilité de se préparer physiquement et de façon émotive en favorisant la participation et le contact entre les membres du groupe mais aussi pour se laisser aller, dépenser l’énergie de façon positive ou encore retrouver une atmosphère de participation après une pause)
  • Jeux de discussion et évaluation (Evaluer le travail réalisé, stimuler les échanges, …)
  • Jeux de concentration (Développer ses capacités d’attention et découvrir les facteurs qui les influencent positivement ou négativement)
  • Jeux d’affirmation de soi (Saisir la dynamique d’un groupe et y trouver sa place)
  • Jeux d’expression des émotions (Apprendre à identifier les facteurs émotionnels et mentaux mais aussi à décoder le langage non-verbal)
  • Jeux d’observation (Développer la qualité d’attention et d’enregistrement des informations)
  • Jeux d’espace et de pouvoir (Pour travailler les aspects de solidarité, d’oppression, d’isolement, …)

Chaque fiche de jeu décrit les objectifs, le nombre de participants idéal, la durée, l’espace et le matériel nécessaire.