Michael Lonsdale : « La Foi Chrétienne m’a mis debout, en marche… »

Bertrand Reveillion a eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises cet artiste sensible, homme de foi et contemplatif avec qui, au fil des années, s’est tissé une belle complicité.

Sa première rencontre (en 2007) avait pourtant failli ne pas avoir lieu. Ce jour-là, le journaliste   l’attendait devant la porte de son appartement parisien près des Invalides. Lui, au même instant, prenait le bus pour venir l’attendre à … Panorama (dont il était alors le rédacteur en chef) !

« Ne vous inquiétez pas pour ce contretemps (dit-il en l’accueillant dans… son propre bureau où il patientait depuis une bonne vingtaine de minutes !) «J’ai mis à profit ce temps pour prier ! L’agrandissement, sur le mur, d’une des couvertures de votre journal avec le Christ de Rouault m’a inspirée… »

Michael Lonsdale était comme cela : il ne pouvait pas s’empêcher de parler à Dieu presque continuellement et d’évoquer cette foi chrétienne brûlante comme braise qui lui fit demander le baptême à 22 ans. Cette foi qui l’entraînait alors, chaque lundi, dans un groupe de prière où il retrouvait d’autres artistes.

Cette fin d’après-midi-là, l’immense comédien de 76 ans était là, devant le journaliste, les cheveux en bataille, humble, pudique malgré son incroyable filmographie, malgré tant de pièces jouées avec les plus grands.

De sa voix inimitable, après avoir évoqué son désir de «monter sur scène», il enchaina sur son intégration à un cours d’art dramatique, très prisé à l’époque, et confia son parcours de Foi et sa joie de croire